AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Gazette !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Empereur pirate
• I'm Jie Aie Joe

Messages : 58
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 22

Fiche d'aptitude
Niveau:
17/20  (17/20)
Expérience:
289/300  (289/300)
Points Wanted | Points Héroïsme: 9666


MessageSujet: La Gazette !   Dim 2 Fév - 19:51



La pièce était plongée dans une pénombre tranquille. A pas mesurés, un valet s'avança de toute la raideur guindée qu'exigeait sa profession. D'un geste qui parvenait au prodige de mêler sobriété et cérémonie, il craqua une allumette, projetant un petit halo de clarté autour de ses doigts fuselés. Trois petits bruits secs retentirent lorsqu'il monta les marches de l'escabeau placé sous le lustre. Une chandelle s'éveilla sous la caresse du feu, puis deux, puis cinq, puis dix. Bientôt, un véritable bouquet de lumière était suspendu au plafond, éclairant le petit salon cossu dans un tintement de cristal. Trois petits bruits secs plus tard, le valet était redescendu. Il plia soigneusement l'escabeau sous son bras, tourna les talons et disparut dans un véritable exploit de silence feutré.

Dans un fauteuil près de la cheminée, un homme coiffé d'une perruque s'éclaircit la voix.


Bonjour à vous, One Piece Requiem !

Vous savez à quoi vous me faites penser ? Cette musique, là, qui joue en arrière-plan. Pas mal, non ? C'est de moi. Et ça s'appelle... eh bien, oui, c'est mon Requiem. J'ai remarqué que votre forum portait le même nom, et je n'ai pas pu m'empêcher de revenir d'entre les morts pour vous en toucher deux mots.

Alors voyez-vous, moi ça ne me dérange pas plus que ça qu'on reprenne les titres de mes œuvres. M'enfin pour ce que j'en dis... Vous auriez quand même pu me demander mon avis. Je vous assure que c'est très vexant de constater que sous prétexte qu'on est mort depuis deux siècles, les gens s'imaginent pouvoir faire tout et n'importe quoi avec votre travail ! Alors cette histoire, ça me la laisse tout de même un peu en travers.

Du coup, je pense qu'il n'est que justice qu'on me laisse une tribune ici. Vous voyez, je ne suis pas contrariant moi, je ne vous demande même pas de droits d'auteur ou un droit de regard sur vos publications, juste un petit coin de forum où m'exprimer en paix, ce n'est quand même pas le Pérou. Ou alors, c'est que vous avez un sérieux problème de délocalisation.

Je suis donc honoré et très fier de vous présenter la nouvelle formule de votre média d'information préféré - principalement parce que c'est le seul, en fait : La Gazette à Mozart.


___________________________________________________________________________________________________



Maintenant que nous en avons fini avec les formalités d'usage, passons au vif du sujet. Si je choisis ce moment pour relancer la Gazette sous une nouvelle formule, ce n'est pas tout à fait un hasard. Aujourd'hui est en effet le jour d'un tournant de taille dans l'histoire du forum : la V3.



La V3, c'est quoi ?

Le terme V3, contrairement à ce que l'on pourrait supposer, ne fait aucunement référence à une version remasterisée des missiles balistiques de l'Allemagne nazie - oui, ce n'est pas parce qu'on moisit dans sa tombe depuis deux cents ans et des poussières, au sens propre, qu'on ne peut pas se tenir au courant de l'actualité figurez-vous.



On note tout de même un thème commun : C'est la merde.

Non, rien de tout ça, la V3 signifie en réalité... eh bien, la version 3, tout simplement. Comme pour n'importe quel programme, vous avez la version 1.0 à sa sortie, et au fur et à mesure des mises à jour, on passe en 2.0, 3.0, etc.
Oui alors je vous vois venir, et je préfère clarifier ça tout de suite : je ne vais quand même pas faire à chaque fois une blague sur le fait que hahaha, je suis Mozart du XVIII° siècle, c'est trop rigolo parce que je connais des trucs sur l'informatique et tout. Dans un vrai salon littéraire (comme on en faisait à mon époque, après je dis ça, c'est pas de la fausse nostalgie, mais quand même c'était autre chose), ce serait drôle, mais sur un forum Internet basé sur un produit japonais arrivé en Europe grâce à la mondialisation, je vais devoir le faire tellement souvent que ça va vite devenir très lourd.

COMME TA SŒUR !



Oui, parce que je compte profiter de ma résurrection pour m'essayer un peu au rap. Bitch.

Alors me direz-vous, en quoi la V3 représente-t-elle un si gros changement dans le parcours de ce bon petit forum qu'est One Piece Requiem ? Qu'est-ce qui sera différent de ce que nous avons connu, concrètement ? Est-ce que ce sera mieux, moins bien, un peu pareil, à la folie, pas du tout, pistache, ta grand-mère a des moustaches ?

La vache, je commence à dérailler. Revenir d'entre les morts, ça vous fout une de ces migraines, je vous raconte pas. Si vous arrivez à imaginer une gueule de bois après une cuite à l'arsenic, vous êtes probablement proche de la réalité. Et un peu bizarre mentalement, aussi.

Pour en revenir aux questions que vous vous posez sur la V3 : ce sont toutes d'excellentes questions.

Non mais vraiment hein !

Par contre, je n'ai strictement aucune idée de leurs réponses.

... Oui ben ça va, c'est pas de ma faute ! Il paraît que l'important dans le journalisme, c'est pas d'avoir des informations, mais un scoop. Du coup je me suis dit, si j'écris mon article avant que la V3 soit terminée, y a pas moyen d'être plus à la pointe du scoop. Donc je sais qu'il y aura un nouveau thème et des changements dans les règles, mais à part ça... Demandons au fils caché de Mister Bean et Lord Voldemort ce qu'il en pense, tiens.




Il n'a pas l'air d'en penser grand-chose, en fait.

Bon, eh bien apparemment personne n'a l'air décidé à nous renseigner sur le sujet. Mais puisque j'ai quand même envie de faire les choses bien, je vais au moins tenter de vous expliquer à quoi correspond une V3 sur les forums RP.


[Mode : sérieux]
On reconnaît un forum qui marche au fait qu'il a dépassé la V1 après un temps minimum approprié. Certains, devant leur succès limité, tentent en effet de multiplier les versions successives, promettant à leurs membres que tout se passera mieux la semaine suivante, avant de repartir sur une nouvelle formule la semaine d'après. Mais bien souvent, ce n'est que poudre aux yeux.
Ce qui nous amène au corollaire du changement de version : l'expansion de la communauté. Le succès d'un forum se mesure à l'aune de deux facteurs : le nombre total de membres, et la fréquence de RP de ceux-ci. Plus un forum a de membres actifs, plus il s'agit d'un gros forum. Or, un changement aussi radical que l'abandon de la V1 doit être motivé par la communauté, par un réel besoin de changer. Modifier son forum pour attirer de nouveaux membres ne donne que rarement des résultats probants si l'on ne s'est pas occupé de fidéliser une base solide de membres au préalable. Car la communauté RP peut se décliner de deux manières : dans son ensemble, en comptant tous ceux qui sont inscrits sur le forum et postent à rythme plus ou moins régulier ; et dans sa portion congrue, c'est à dire le noyau dur de membres actifs et relativement anciens. Passer à la V2 de manière efficace en se prémunissant de l'effet "pétard mouillé" implique de déjà posséder ce noyau dur qui soutiendra le forum pendant son changement de formule, et pas juste une vague masse dilettante qui n'a aucun attachement marqué pour ce forum en particulier.

Comme on peut le constater sur One Piece Requiem, l'étape du passage à la V2 a été effectuée avec succès, ne laissant ni les membres ni le forum sur le carreau. Les règles ont fait leurs preuves, les staffs successifs ont accompli un bon boulot, le noyau dur de membres a légèrement fluctué (ce qui est normal dans un laps de temps relativement long), mais a gardé une certaine cohésion qui donnait au RP et à la vie du forum un rythme de croisière tout à fait correct. La V2 teste en quelque sorte la solidité des bases d'un forum, et celui-ci s'en est bien sorti.
Dans l'histoire d'un forum, bien qu'encore une fois cela varie en fonction de son succès et de son importance, la période de la V2 est souvent d'une certaine longueur et correspond à l'expansion de la communauté. Là où la V1 a consolidé la base des membres actifs qui portent le forum sur leurs épaules, la V2 attire de plus en plus de nouvelles têtes, et surtout, parvient à les garder grâce à la dynamique mise en place par les membres réguliers. Les nouvelles inscriptions affluent [/Mode : sérieux] (poil au cul) [Mode : sérieux] et les standards de qualité du forum commencent à se fixer. A la fondation, l'objectif principal est d'avoir le plus de membres possibles pour consolider son forum, sans trop se soucier de leurs qualités d'écriture RP ; mais la V2 change la donne, le staff étant désormais assuré que sa communauté tient le coup, et désirant donner au forum ses lettres de noblesse. C'est à cette période que l'on accepte de moins en moins les personnages et pouvoirs surpuissants, où l'on fait plus attention à ne pas laisser n'importe qui faire n'importe quoi.



C'est d'ailleurs pour ça que Rémi Gaillard n'aime pas trop la V2.

La V2 est donc la période de création d'une communauté plus vaste ; pour les forums les plus chanceux, c'est à cette période qu'ils commencent enfin à se tailler des places de choix dans les top-sites.
Mais qui dit expansion de la communauté et de l'activité RP dit mise à l'épreuve des règles du forum. Étant prévues au début de la V2 pour une communauté solide mais plutôt réduite, elles ne tardent pas à montrer leurs limites d'efficacité quand le forum tourne à plein régime. La période de fin V2, comme on a pu le constater sur One Piece Requiem, correspond à une demande de recrutement de la part du staff, celui-ci croulant un peu sous le poids de son propre forum. Cela est également dû au caractère progressif de l'expansion de la communauté depuis la fin de la V1 : pour mieux correspondre à ces nouveaux besoins, le forum a multiplié les points de règlement, les nouveaux systèmes, les changements de perspective de RP, ce qui tend à rendre le fonctionnement dans son ensemble beaucoup plus complexe et lourd à assumer pour le staff - et bien sûr, pour les membres.

C'est là que la V3 intervient : recrutement dans le staff, grand coup de balai et simplification des règles, voilà en gros quel programme elle est censée assurer. Réadapter le forum à l'ampleur qu'il a acquise pendant la V2 et à laquelle il n'était pas préparé à ses débuts, ce n'est pas une tâche bien facile, mais on est en droit d'espérer que le staff actuel de Requiem s'en sortira avec les honneurs. Lorsque l'équipe administrative réussit son coup, la V3 est la période de maturité d'un forum, son âge d'or à la fois en termes de communauté, d'activité et de qualité RP.
Bien sûr, il n'y a pas de règle absolue : ça peut se gâter comme s'améliorer dans les versions suivantes, ou même rester globalement au même niveau.
Mais d'une manière générale, un forum qui a réussi sa V3 est un forum qui a réussi sa vie.




Et si en plus il a une Rolex, c'est encore mieux.

J'espère que ces quelques lignes vous auront éclairé sur cette fameuse V3, et je vous dis à bientôt pour la prochaine édition de La Gazette à Mozart !


Gute Nacht und viel Glück,
Wolfgang Amadeus Mozart.



_________________
~~ La vie ? La vie j'l'emmerde. La mort c'est beaucoup mieux. ~~
[Un éclair d'éloquence de Joe SmökE]
♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠
Badass theme

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Empereur pirate
• I'm Nora Cartoon

Messages : 19
Date d'inscription : 31/10/2011

Fiche d'aptitude
Niveau:
16/20  (16/20)
Expérience:
296/300  (296/300)
Points Wanted | Points Héroïsme: 6700


MessageSujet: Re: La Gazette !   Dim 9 Fév - 16:45

Voici ce que j'ai fait Chef ! (Et je sais de source sûre que Tar a rien glandé. Je dis ça comme ça hein mais si tu le laisses prendre ses aises, c'est toute ton autorité qui va battre de l'aile).

Les questions que personne se pose



Je sais ce que c'est. Vous vous levez un beau matin et elle n'est pas là. Insidieusement pas logée dans un recoin nébuleux de votre esprit, elle n'attend pas, n'aliène pas. Parce que ce matin-là, comme beaucoup d'autres, vous êtes sortis du lit sans une seule question en tête. Une question à vous la faire perdre. La tête, suivez un peu bon sang sinon on va pas s'en sortir.

Et au moment de beurrer votre tartine matinale, vous n'êtes toujours pas obsédé par l'interrogation fugace qui ne se love pas en boule au fond de votre être, qui ne commence pas à vous donner des aigreurs d'estomac. Elle ne vous humidifie pas le front quand vous allez au boulot. Ne vous brûle pas les tripes lorsque vous en revenez. Et quand enfin vous vous couchez avec l'utopique envie d'en finir avec cette étrange journée, elle n'éclate pas soudainement en « Combien de temps une fougasse met-elle de temps à cuire ? ».

Amoureux du doute, amis des interrogations interdites et à toutes les personnes qui se sont un jour interrogées sur le sens de la vie, je ne saurais que vous conseiller de passer votre chemin ; la gazette n'est pas le torchon répondeur de vos éternuements existentiels. En revanche, que tous ceux qui ne se sont jamais posés de question s'arrêtent de ne pas chercher de réponses. Qu'ils sortent leurs mains des poches, leur esprit de la médiocrité et prennent quelques instants pour découvrir toutes les réponses qu'ils n'ont jamais cherchées.

Enfin, et juste avant de commencer, j'aimerais préciser à tous les aspics sceptiques que ces réponses ne restent bien entendu pas le fruit de nombreuses et déprimantes heures de recherches, mais plus la manifestation enjouée d'un cerveau malade.



« Qui est donc Estebalt de Pasta ? »

Ridicule question, s'il en est, puisque toute personne vivant dans une grotte aura entendu parler de lui. Spéléologue de renom et inventeur du pâté de compagne, Estebalt fit ses débuts lorsque après avoir été abandonné à sa naissance il fut recueilli par un ours mâle nommé Grizou. Bien sûr Grizou n'a jamais clairement su prononcer son nom mais les barrières du langage ne sont que peu de choses quand l'amour est présent et notre précoce bambin comprit d'instinct que même s'il n'arrivait pas à retenir son nom, il pourrait toujours l'appeler « Papa ». Évidemment on aurait pu penser qu'un monstre d'une tonne ne pouvait, en dépit d'un fort instinct maternel et de la meilleure volonté du monde, donner une éducation décente à un enfant humain mais ce n'étaient là que les élucubrations futiles de ceux qui ne connaissaient pas Grizou.

Et là chers lecteurs, je vais devoir interrompre ma réponse qui semblait pourtant en fort bonne voie pour faire un aparté nécessaire. N'ayez crainte, nous reviendrons à notre réponse dès que cet épisode sera clos, mais il est capitale, pour que vous alliez plus loin l'esprit tranquille, que vous sachiez


«  Qui est donc ce Grizou ? »

Ridicule question, et il en est, puisque tout personne sortie seule un vendredi soir dans le but de flâner avec un air mélancolique et qui se sont curieusement retrouvées devant un chapiteau-pourtant-pas-dressé-ici-y'a-pas-deux-minutes savent bien évidemment qui est Grizou. Ourson déjà, Grizou était un original. Il avait la vilaine tendance à marcher sur des pattes arrière et à essayer de communiquer avec les truites censées servir de petit déjeuner. Quand il perdit ses parents le fameux jour où il comprit que les truites étaient toutes plus ou moins débiles, Grizou ne devint plus qu'un pauvre ourson érudit laissé à lui même dans une nature hostile. Il connut de terribles jours, des soirs tellement horribles que je n'ose même vous en parler et quand finalement il avait perdu tout l'espoir et la bonhomie qui l'avaient jusque là caractérisé, il vit les lumières aveuglantes et entendit les bruits assourdissants que renferme la civilisation. N'importe quel autre jour Grizou aurait pris peur ou se serait fait renversé par un chauffeur de taxi beurré mais voilà, c'était un vendredi. Quand Charly Tango baissa les yeux sur le visage apeuré d'un rejeton d'ours il eut d'abord l'idée de le faire accompagner d'une petite salade. Puis dans un second temps, et pas du tout parce que c'était quand même un sacré trognon d'ourson, il préféra opter pour la seconde solution à la question « Que faire de cet ours ? ». Il décida qu'il en ferait l'ours le plus intelligent que le monde ait jamais porté. Bien sûr ils furent nombreux à rire au nez du vieux propriétaire d'un cirque pourri, mais de toute évidence ces gens là n'avaient jamais entendu parler de Charly Tango.

Et là chers lecteurs je vous vois venir, vous vous dites « Ha il va nous refaire le coup de la question dans la question et nous racontait la vie de Charly machin alors que moi j'en ai rien à foutre ». Et bien détrompez-vous petits malins car si vous vous posez la question, elle n'a plus rien à faire dans cette gazette. Et on repart de plus belle vers la première question laissée en suspens. Oui celle que vous avez déjà oubliée.


Grizou fit des merveilles quant à l'éducation d'Estebalt. Certes le jeune homme montrait des difficultés en géométrie, mais il devint un orateur accompli qui associé à son inextinguible soif de grottes lui permit de réciter de très beaux discours bien construits, seul au milieu d'un tunnel de basalte enfoui à cent kilomètres sous la surface de la terre. Mais le jour vint où Grizou ne fut plus. Confortablement lové dans la grotte dans laquelle il avait élevé son fils et sentant son dernier instant arriver, Grizou fit l'erreur de se poser une question. Il se demanda quel fut le plus beau jour de sa vie d'ours. Était-ce celui où il avait rencontré Charly ? Ou celui où il avait découvert Estebalt ? Jamais dans toute l'histoire de la vie un ours n'avait été aussi doué pour répondre à des questions. Il avait répondu à tout, tout le temps. Pourtant pas cette fois, et quand son dernier souffle le quitta, il en fut heureux.


C'est ce jour là qu'Estebalt brava héroïquement les grottes inexplorées de Lascaut. Et lorsque devant cet exploit les journalistes l'harcelaient de questions, une seule l'ébranla. Un petit homme à lunette et bedaine s'était levé et d'un sourire sympathique lui demanda la raison de son amour pour les grottes.


Et voilà, chers lecteurs, maintenant vous savez tout sur Estebalt de Pasta. Alors lorsqu'au prochain dîner mondain quelqu'un ne vous posera pas la question « Et tu sais qui est Estebalt de Pasta ? », faites vous plaisir. Ne répondez pas et souriez discrètement dans votre coin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Empereur pirate
• I'm Jie Aie Joe

Messages : 58
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 22

Fiche d'aptitude
Niveau:
17/20  (17/20)
Expérience:
289/300  (289/300)
Points Wanted | Points Héroïsme: 9666


MessageSujet: Re: La Gazette !   Jeu 13 Fév - 8:17


Bon, tant qu'à faire je vous balance mon interview pour la première édition !


L'HOMME DE L'INTERVIEW

Aujourd'hui chers lecteurs, pour cette première édition de L'homme de l'interview, j'ai décidé de soumettre au feu de mes questions celle qui est actuellement membre à l'honneur : Elinor Lafayette !

1. Tout d'abord, commençons avec les politesses d'usage : comment ça va ?
Et bien, cela va très bien, je vous remercie !

Parfait, elle est de bonne humeur, l'interview commence bien. J'ai peut-être une chance de lui soutirer les informations les plus inavouables, héhéhé...

2. Bien, maintenant sans les politesses d'usage : OH ÇA VA OU QUOI BORDEL DE MERDE A CUL ?
On ne dit pas de gros mots devant une dame, espèce d'... (Afin de vous faire grâce de cette scène, nous vous offrons un petit morceau de musique♪ ♫)

Merde, merde, t'emporte pas Wolfgang, reste tranquille, t'as bien failli merder là ! Un petit morceau de musique, elle a parlé d'un morceau de musique, vite, réfléchis, un truc pour faire diversion !


Mais non, ça va pas la calmer du tout ça, je suis vraiment trop con ! Vite vite vite, un autre truc, pense à un autre truc !


Aaaaah, voilà, ça c'est doux, c'est élégant, c'est bien. Je suis vraiment un compositeur de génie quand même, héhé. Bien joué Wolfg – oh merde elle me regarde, faut continuer l'interview.

3. Parfait, parfait, trêve de balivernes. Elinor, tu es issue de la famille Lafayette, un nom qui nous est bien connu. Un journaliste plus vulgaire te demanderait si tu aimes le shopping, rapport aux fameuses Galeries du même nom ; mais chez la Gazette à Mozart, on élève un peu le niveau au-dessus de la basse masse asservie aux turpitudes de la société de consommation, vois-tu. Je vais donc plutôt te demander s'il t'est déjà venu à l'esprit de devenir marquis et de te battre au côté des Américains dans la guerre d'Indépendance, par hasard.
J'aime bien l'idée de monter sur un cheval et de mener une bataille en levant le sabre vers le ciel et déclamer d'une voix puissante : THIS IS AMERICAAAAA ! en portant un uniforme qui a la classe.
Malheureusement, il parait qu'une femme travestie en homme et menant une guerre, ça a déjà été fait sur le vieux Continent.
Finalement, je préfère revenir aux considérations de la masse populaire et consommatrice et lever mon sabre vers le ciel et et déclamer d'une voix puissante :"BUVEZ DU RHUM LAFAYETTE ; IL A BON GOÛT ET IL DÉGAGE LES BRONCHES !"

Waw, j'ai rien compris. Elle s'est piquetée la ruche avant l'interview ou qu – elle me regarde encore, vite, fais semblant de noter des trucs. Mais non, dessine pas des vagues sur ton carnet, c'est trop grillé ! Des mots, faut noter des mots. Patate militaire au croquant de Gascogne. Voilà, tu gères mon gars, elle a rien vu.

4. Bien, je pense que cette référence à un illustre personnage historique aura rempli les quotas de culture que je m'impose (avec une rigueur assez admirable que nombre de mes confrères m'envient, soit dit en passant). Passons donc à une de ces questions triviales qui intéressent réellement notre lectorat : quelle pointure fais-tu ?
C'est marrant, on a plus tendance à me demander mes mensurations en premier lieu. Je fais du 40.

Ha ! Tu parles d'une menteuse, elle fait au moins du 42. Toutes des hypocrites, j'te jure.

5. Haha, tu pensais que je te poserais une question salace au sujet de ton fruit des menottes et/ou de tes honorables mensurations, pas vrai ?
Quand on parle du loup.... Belle performance de contournement ! De toute façon, je n'aurais pas répondu. Pas forcément...

Oh, c'est quoi ce regard ? Merde, je crois qu'elle a capté quand j'ai vérifié sa pointure tout à l'heure. Elle doit croire que je la reluquais... Non sérieusement, c'est un clin d’œil qu'elle vient de me faire là ? Pourquoi il fait si chaud d'un seul coup ici ? … Non ressaisis-toi, allez Wolfie, enchaîne, aie l'air naturel.

6. Eh bien non, la Gazette à Mozart cultive le bon goût, figure-toi. A propos de bon goût, en tant que cuisinière, quelle recette nous conseilles-tu pour faire papillonner les papilles des petits comme des grands ?
Hum...difficile, il y a tellement de bonnes choses ! Ce que j'aime bien, en apéritif, ce sont des allumettes au pesto. Facile à faire, et on en mange des tonnes sans s'en rendre compte. On forme une pâte avec de farine, du sel, du beurre, du gruyère, du pesto, un oeuf. On étend la pâte qu'on coupe en forme de long rectangle. Pour que ça dore un peu, on peint les allumettes avec un œuf battu mélangé avec des graines de sésame. Un petit coup au four, et c'est bon ! Si vous voulez la recette entière, appelez-moi sur mon DenDen !

Oh mon Dieu, ooooh mon Dieu, voilà qu'elle fait glisser une carte de visite avec son numéro de DenDen sur la table. Reste cool, surtout pas de gaffe, prends-la négligemment, comme si t'en avais rien à faire. Voooilà, comme ça, l'élégance incarnée.

7. La question est : peut-on vraiment faire confiance à une recette donnée par une alcoolique notoire dans ton genre ?
Evidemment, surtout s'il s'agit de crêpes flambées !

Ouf, la conversation redevient normale, tout va bien. Un petit sourire, allez, détendu. Vas-y, on va même tenter un petit rire. Ohmerde ohmerde ohmerde, c'était quoi ça, on aurait dit un chat en train de se faire étrangler ! J'ai l'air complètement ridicule, vite, fais diversion, parle de, de... je sais pas moi, parle de...

8. Je vais te demander de répondre à la question qui suit avec la plus grande franchise. Honnêtement, tu trouves que cette cravate me va bien ?
Ah, c'est une cravate, ça ? Elle est ... Originale ...

... Ma cravate ? Mais qu'est-ce qui m'a pris de parler de ma cravate ? Oh nom de Dieu, et maintenant elle se penche vers moi pour caresser le tissu, qu'est-ce que je fais ? Professionnel, Wolfie, reste professionnel. T'es marié, bon sang ! Ouais voilà, parle de ta femme, ça va peut-être la calmer.

9. Non parce que ma femme m'a dit "Tu vas quand même pas sortir avec ça, c'est moche comme tout", mais comme je lui ai dit, ça m'a jamais empêché de la sortir elle, hein, hahahaha, alors là je peux te dire que ça l'a mouchée, t'aurais vu sa tronche, c'était à mourir de rire. Et donc du coup, je cherche un endroit où dormir ce soir. T'aurais pas de quoi m'héberger, des fois ?
Il y a toujours une place chez moi ! Je dois bien avoir un matelas ou une paillasse quelque part. Et puis au moins, vous saurez ce que c'est qu'un bon repas ! Non pas que je dise que votre femme ne sait pas cuisiner, mais elle cuisine sûrement moins bien que moi ! Ah ah ah  !

... Mais qu'est-ce qui m'a pris ?! C'est pas du tout ce que je voulais dire ! V'là qu'elle veut me faire dormir chez elle et me faire la cuisine, comment je vais me sortir de ce merdier ? Termine l'interview, vite, faut couper court avant que ça dégénère.

10. Eh bien, merci d'avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions, l'équipe de la Gazette à Mozart et moi-même t'en sommes très reconnaissants ! Un dernier mot pour la fin ?
Merci à vous de m'avoir choisie pour cette charmante interview, ce fut un plaisir ! Saluez toute l'équipe de ma part. Un mot pour la fin ? Euh... J'adore mon fruit du démon et mes mensurations sont les suivantes...

Houlà, qu'est-ce qu'elle fait avec ma main, qu'est-ce qu'elle fait avec... Nom de Dieu, elle est en train d'écrire ses mensurations dessus. Reste cool, reste cool, surtout ne regarde pas, ne regarde pas, et meeeeeerde j'ai regar – oh la vache ! Alors ça, c'est du chiffre. Je vais peut-être me laisser tenter par les crêpes flambées, finalement...

_________________
~~ La vie ? La vie j'l'emmerde. La mort c'est beaucoup mieux. ~~
[Un éclair d'éloquence de Joe SmökE]
♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠
Badass theme

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• I'm Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La Gazette !   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Gazette !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OnePiece Yozoru Kairo :: La Gazette de Requiem-
Sauter vers: