AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ●• Attaque de Centaurea [Important : Marine ] •●

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 2
Date d'inscription : 04/11/2011

Fiche d'aptitude
Niveau:
15/20  (15/20)
Expérience:
100/100  (100/100)
Points Wanted | Points Héroïsme: 0


MessageSujet: ●• Attaque de Centaurea [Important : Marine ] •●   Sam 12 Nov - 21:20

La mer était encore calme... le sang et le souffle de la bataille n'avait pas encore changé les cieux, ni l'océan. Kenshin fronça les sourcils, tandis que son navire s'approchait doucement des côtes et que les Révolutionnaires n'avaient pas encore remarqué leur arrivée. Aujourd'hui était le jour où les Marines allaient laver l'affront que leur avait fait Crowfang en reprenant Centaurea, comme Dragon, cent ans et quelques années auparavant. L'injure, la blessure sanguinolente faite dans leur passé allait aujourd'hui être effacé impitoyablement. Et la Justice Absolue prévaudrait à nouveau ! Il le jurait, bientôt, très bientôt, le drapeau du Gouvernement Mondial trônerait fièrement au sommet de leur Q.G. Il en faisait le serment solennel. Le Vice-Amiral en charge de cette opération chercha dans sa poche une vieille photo qu'il regarda quelques instants, la mine sombre. Oui, leur honneur serait vengé... Dans le sang et à travers l'acier. Un sourire carnassier qui était inhabituel chez lui déforma ses traits las l'espace d'un instant. Son second posa une main rassurante sur son épaule et l'Officier se détourna de la mer pour le regarder. Tous les deux échangèrent un regard entendu et Kenshin reprit son air grave habituel, puis lui offrit un faible sourire pour le rassurer. Trop longtemps, il avait attendu qu'on accepte cette opération et trop longtemps, il avait vécu avec la mort de sa femme. Peut être n'était-ce pas une bonne idée que d'être motivé par la vengeance et la douleur du deuil, mais c'était pour lui deux moteurs essentiels qui servait la cause de la Marine. Point d'égoïsme dans son attitude. Le Vice-Amiral devait cependant se calmer et, après avoir jeté un dernier regard à la photo de sa défunte épouse, ses yeux contemplèrent à nouveau l'océan serein.

Son long manteau gris et sa veste de Vice-Amiral flottait derrière lui face au vent qui se levait, tandis que leur navire pourvues de roues à aubes s'approchait. Kenshin fit un signe aux matelots et le bateau s'arrêta, bien vite dépassé par une horde d'embarcations estampillés MARINE. Dans peu de temps, les vigies et autres gardes de surveillance de l'île allaient les apercevoir et l'attaque allait véritablement commencer. Si Kenshin savait sa tactique fougueuse, voir téméraire, il ne doutait cependant pas de leur succès. Ce n'était pas un jour pour mourir, ni pour perdre. Et s'il ne pouvait prédire la suite de la Bataille à venir, il n'avait aucun doute sur la réussite de sa manœuvre. Il ne pouvait pas appeler les troupes, s'il ne pouvait pas leur offrir un avant-poste digne de ce nom. Les coups de canon commencèrent à pleuvoir dans leur direction, mais les roues à aubes, nouvelle technologie dont ils avaient choisis de doter en masse leur navire sur les Blues, jouèrent leur rôle en dépassant tous leurs pronostics. Un boulet perdu tenta bien d'atteindre sa propre embarcation, mais sitôt sa jambe levé brusquement et un Rankyaku éructé, que le boulet explosa au loin sans dommages pour le navire. C'était un véritable chaos de feu et de trombes d'eaux qui explosaient, mais pourtant, le Vice-Amiral restait parfaitement stoïque, un seul objectif se reflétant dans les verres de ses lunettes : un pan de terre qui serait leur proie. Leur percée fut fulgurante et les quelques bateaux de la Révolution qui se trouvait là furent rapidement envoyé par le fond. Les navires aux motifs rayées de la Marine accostèrent rapidement et une première vague d'hommes se jeta dans une bataille pour prendre l'Avant-Poste Révolutionnaire. Tout fut rapide et brutal. Le sang gorgea la terre de l'île. Les Marines hissèrent le drapeau Marine, signe de leur victoire incontestable. Tous les navires se dirigèrent vers le nouveau point de ralliement et les troupes furent rapidement mis dans un branle-bas d'aménagement et de préparation minutieuse.

Le Vice-Amiral saisit son Escargophone aux lunettes et à l'air sévère et demanda si le lieu était sécurisé. La réponse fut affirmative. Un mince sourire de triomphe se peigna un instant sur son visage, avant qu'il ne prenne un second Escargophone, plus vieux et qui était rayé du motif bleu bien connu du bras armé de la Justice. Le message allait être diffusé à tous les Q.G Marines des quatre Blues. Tous les préparatifs étaient en place, ainsi que leurs plus rapides embarcations pour permettre à leurs dernières recrues prometteuses de se joindre à la bataille. Sa bouche s'ouvrit, ses sourcils se froncèrent et il déclama enfin son discours :

« Aujourd'hui est le jour où la Marine va reprendre ses droits, aujourd'hui est le jour où nous allons reprendre Centaurea et montrer au monde que la Marine est toujours là ! Aujourd'hui, nous allons faire savoir à Crowfang D. Teach que ses discours ne sont que les fariboles d'un fou ! Gol D. Roger ? Shanks le Roux ? L'équipage de Mugiwara no Luffy ? Que des noms oubliés ! D'un passé révolu ! Ils furent tous jugés et périrent comme il se doit ! Que Crowfang s'amuse donc à remuer les cendres d'un passé désuet ! Nous, nous vivons avec la marque brûlante de l'injure qu'il nous a faite. Et cette blessure a assez eu le temps de nous faire souffrir ! Ils se disent garant d'une évolution et de la Liberté, mais viennent tuer nos fils et nos filles, au nom de leurs précieux principes ! Ils terrorisent les civils innocents ! Ils tuent et saccagent, parfois même plus violemment que les Pirates ! Si nous comprenons et pardonnons la faiblesse de la population, il ne peut en être autrement de nous-même, ni d'eux ! REJOIGNEZ VOS POSTES A CENTAUREA ! A MORT LA RÉVOLUTION ! N'OUBLIEZ PAS NOTRE DEVISE : LA JUSTICE ABSOLUE, QUOI QU'IL EN COÛTE ! »

Kenshin, exalté par son propre discours raccrocha violemment l'Escargophone. Toujours au large, pour superviser et entraver l'avancée des navires ennemis, il demeurerait présent pour voir leur échec ou leur victoire. L'Escargophone émit un "Pelepelepelepelepele" retentissant quand il se cogna violemment contre le sol, à cause de la brutalité précédente du Vice-Amiral. Tous les Q.G de la Marine des Blues purent alors entendre une flopée de jurons digne d'un grand maître :

« Putain de saloperie de petite vermine gluante in-foutue de tenir un minimum aux couleurs criardes inutiles !
- Monsieur, tout le monde vous entend.
- ... FIN DE TRANSMISSION ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2
Date d'inscription : 04/11/2011

Fiche d'aptitude
Niveau:
15/20  (15/20)
Expérience:
100/100  (100/100)
Points Wanted | Points Héroïsme: 0


MessageSujet: Re: ●• Attaque de Centaurea [Important : Marine ] •●   Mer 7 Déc - 22:29

La bataille navale avait fait rage pendant de longues heures autour de Centaurea et le Vice-Amiral Kenshin avait coordonné les opérations. Laissant les Marines débarqués sur l'île prendre leurs ordres auprès de leurs propres supérieurs hiérarchiques, en espérant que ceux-ci s'organisent correctement, la plupart n'était encore que des bleus ou des récents promus, le commandant de cette opération avait visé gros. Partout les rapports affluaient, ainsi que les vols d'Escargophones Marines sur les cadavres des vaincus. Il savait que cela allait arriver. Il savait que beaucoup mourraient durant cet assaut, mais les appels à l'aide qu'on lui envoyait avant de trépasser n'obtenaient aucune réponse. Inflexible, le regard de Kenshin ne s'attardait que sur un seul objectif : triompher coûte que coûte. La faiblesse, ni la mort n'étaient des excuses pour leur possible défaite. Aujourd'hui serait le jour de leur triomphe ou le jour de leur mort ! Les bateaux coulaient, des pans entiers du ciel se retrouvaient obscurcis de la couleur noir des boulets de canon, des trombes d'eaux gigantesques se levaient, bras de Davy Jones furieux. Partout cela n'avait été que chaos d'eau et de feu. Les Révolutionnaires avaient combattus vaillamment, cela même Kenshin ne pouvait le leur enlever, mais leurs forces moindres, leurs navires moins bien équipés et leur unité affaibli à la base par leur doctrine ignoble avaient rapidement mis en déroute, puis annihilé leurs forces. La mine satisfaite et dure, Kenshin et son propre vaisseau avançait au milieu d'un cimetières d'épaves entrain de se faire dévorer par la mer toute-puissante.

Un rescapé essaya bien tant que mal de se cacher dans l'eau à leur approche, mais le Vice-Amiral fut plus rapide et d'un geste de la jambe envoya un Rankyaku qui acheva le Révolutionnaire. A nouveau impassible, le Marine retourna à son poste de commande sur le pont, un peu plus loin. Assez de ce spectacle de mort et de bois flottants qui lui ragaillardissait l'âme, des fanions et autres étendards Révolutionnaires approximatifs disparaissant dans les profondeurs abyssales qui lui disait que sa cause était juste. Il avait à faire et les rapports sur les évènements qui se passait sur l'île était à consulter. Une lueur de satisfaction était visible à travers ses lunettes lorsqu'il mit la main sur les rapports des déplacements Marines et des escarmouches qui en avaient découlé. Le surnombre des troupes Marines avaient payé et les Révolutionnaires s'étaient vite retrouvés débordés, luttant de tout côté, éparpillé aux quatre vents. De plus en plus éloigné de leur base, poursuivis et traqués comme les bêtes noires qu'ils étaient, la Marine l'avait là aussi peu à peu emporté. Les pertes avaient été nombreuses, indénombrables même. Et la liste s'allongeait d'heure en heure, mais peu importait ce genre de dommages. Il y aurait toujours des volontaires pour servir la Justice. Et aucun Marine n'avait le privilège et le droit d'être faible. Que ceux qui meurent servent au moins à tuer le plus de Révolutionnaires, c'était là leur leitmotiv. En cent années, la Marine avait perdu de sa superbe : sans presque aucune menace, elle avait accueilli des gens forts, mais trop gentillets, trop... "sympathiques", trop coulants. Cependant, une chose était sûre parmi leurs rangs, plus qu'il y a cent ans, les Marines qui avaient autrefois grandi dans la paix et qui entendait les récits lointains des Pirates étaient encore plus féroces, plus déterminés à appliquer leur doctrine de la plus violente et efficace des manières : l'annihilation et l'épuration purement et simplement des menaces.

La Justice Absolue prévaut, quoiqu'il nous en coûte.

Ses yeux se fermèrent un instant, revoyant les noms des morts qu'il venait de lire. En cette fugace seconde, il parut vieux et las. Tant de pertes, hein ? Emporté par sa fougue, il n'avait pas réalisé combien leur sacrifice était grand. Le Vice-Amiral se leva brusquement, renversant sa chaise qui tomba avec pertes et fracas et qu'il remit en place aussitôt, un peu gêné par le regard des Marines à bord. Il fit quelques pas en direction de la proue et plia ses yeux pour voir une épaisse fumée qui devait se dégager selon leurs cartes, du village des contrebandiers. Les rapports sur l'évènement indiquait que les auteurs de l'incendie serait des hurluberlus quelque peu farfelus et fabuleux. Rien que des fadaises pour les enfants... Heureusement, le village n'était rempli que de malfrats en tout genres et c'était un véritable bouge, ainsi qu'une plaque tournante du commerce illégal de South Blue. Autant que les crapules s'entre-dévorent et meurent ensemble. L'air iodée était désormais parcouru de l'odeur du massacre et de la poudre à canon. L'une des dernières batailles se jouerait bientôt, il le savait. Il prit son Escargophone personnel qui lui ressemblait trait pour trait - l'air dur et froid et les lunettes rendant un portrait saisissant- et prononça, le torse bombé de détermination, un nouveau discours pour motiver les troupes. Il devait parler en codes à présent que les ennemis avaient sans doute faits main basse sur quelques uns de leurs Den Den Mushi.

« L'heure est venue, Marines, d'enfin porter un coup à notre ennemi. Nous les avons mis en déroute, nous les avons arraché à la vie et offerts à Davy Jones. Nous avons perdu beaucoup des nôtres... des amis, des amants, des frères et des sœurs... mais leur sacrifice n'est pas vain. Aucun de nos sacrifices n'est vain ! Nous combattons pour la Justice Absolue, celle qui nous guide en ces temps troublés, car nous sommes les derniers protecteurs de la terre ! Et qu'arrivera-t-il si nous faillissions ici ? Rien que chaos, désolation, odieuse anarchie. La chienlit la plus totale ! Portez vous au point X-Y-Z-B-8 et terrassez la vermine Révolutionnaire, que les morts de nos troupes ne soient pas vains ! Que notre Justice Absolue ne soit pas inutile ! Nos cœurs sont forts ! EN LA JUSTICE ABSOLUE NOUS AVONS FOI ET GRÂCE A LA JUSTICE ABSOLUE, NOUS VAINCRONS ! EN AVANT, EN AVANT, MARINES ! »

Kenshin reposa le plus délicatement possible l'appareil, une goutte de sueur roulant sur sa tempe, avant qu'il ne prenne une tasse de café qu'on lui offrit généreusement, et, qu'une fois finie, il ne loupe la table en la reposant maladroitement.

Bordel de putain de merde de saloperie de tasse en sucre de mes deux !

Une grande bataille se préparait... Et l'avenir de Centaurea se jouerait au Pique de Kila.

PHASE 2 DE L'EVENT ENCLENCHÉE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

●• Attaque de Centaurea [Important : Marine ] •●

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OnePiece Yozoru Kairo :: Chapitre I :: Centaurea - Avant Post Marine-
Sauter vers: